Association « San Petru »

Association « San Petru »

Le Jeudi 10 Septembre 2020 à 18 heures à la salle des fêtes de la Mairie de Volpajola se tiendra l’assemblée générale constitutive de l’association « San Petru » pour délibérer sur l’ordre du jour suivant :

  • Présentation du projet de constitution de l’association
  • Présentation du projet de statuts
  • Adoption des statuts
  • Désignation des premiers membres du bureau

Plus largement la création de l’association est née de la volonté des représentants des communes de Scolca, Vignale et Volpajola de mener des actions afin de valoriser un territoire historique commun.

L’association « San Petru » a pour vocation la restauration de la chapelle Saint Pierre préalable à d’autres actions : environnementales, patrimoniales, sportives, culturelles, religieuses et autres.

Toutes les personnes intéressées par cette démarche sont priées de se faire connaitre  auprès des mairies concernées et sont cordialement invitées à assister à l’assemblée générale du 10 Septembre. 

Port du masque rendu obligatoire dans les lieux publics les plus fréquentés

Article créé le 07/08/2020 par Préfecture de la Haute-CorseMis à jour le 08/08/2020 

Une forte densité de population dans certains lieux publics rend difficile le respect des règles de distanciation et le port du masque permet, dans ces conditions, de limiter la transmission du virus.

Après concertation avec les maires concernés, François Ravier, Préfet de la Haute-Corse a décidé de rendre obligatoire le port du masque pour les personnes de 11 ans ou plus (excluant les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical) jusqu’au 31 août 2020 dans l’espace public caractérisé par une forte concentration de population sur le territoire de la Haute-Corse.

Les arrêtés afférents ont été publiés au recueil des actes administratifs

Dix communes du département de la Haute-Corse sont concernées par ces arrêtés

Les arrêtés fixent au sein de chacune d’entre elles des secteurs délimités tels que :

  • des zones piétonnes, permanentes ou temporaires ;
  • des zones où la circulation routière est limitée et où les piétons sont prioritaires, comme le vieux port de Bastia ;
  • des marchés publics de plein air aux horaires d’ouverture (ex : marché de Bastia le samedi et le dimanche entre 08h00 et 14h00, marché de Linguizzetta le jeudi entre 08h et 13h ou le marché de Migliacciaru à Prunelli-di-Fiumorbo le mercredi et le samedi entre 7h00 et 11h00) ;

Le port du masque dans les endroits à forte densité de population vient compléter l’obligation déjà en cours de porter le masque dans les espaces clos recevant du public.

Ces lieux ont été déterminés après observations de la police, de la gendarmerie et après échanges avec les maires des communes concernées.

Rappel des conseils de prévention pour tous

  • porter le masque ;
  • respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres ;
  • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir ;
  • éviter de se toucher le visage ;
  • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades ;
  • utiliser un mouchoir à usage unique ;
  • en cas d’apparition de symptômes évocateurs de la maladie Covid-19 (fatigue, fièvre, douleurs musculaires, toux…), rester chez soi et éviter les contacts.

L’application scrupuleuse de tous les gestes barrières est plus que jamais recommandée. En vous protégeant, vous protégez aussi les plus fragiles (personnes âgées, personnes atteintes d’une maladie chronique…).

Les services de l’État sont pleinement mobilisés afin de veiller au respect de ces mesures en cette période estivale où la population de l’île connaît régulièrement un accroissement sensible. Une hausse des contaminations et un afflux massif de patients seraient de nature à saturer les capacités hospitalières.

Il est rappelé que le non-respect du port du masque entraînera une amende de 135 euros.

Cartographie des lieux où le port du masque est obligatoire jusqu’au 31 août 2020

14 Juillet 2020

14 Juillet 2020

Le dépôt de gerbe aura lieu à 11 heures place de l’église, au monument aux morts. A l’issue de la cérémonie, la population est conviée à un vin d’honneur sur la place de l’église

Gjurnata di pulizia in l’Erbaghju

Gjurnata di pulizia in l’Erbaghju

Samedi 27 Juin la municipalité organise une nouvelle journée de nettoyage au hameau de l’Erbaghju. Comme à Scolca nous vous attendons nombreux et enthousiastes pour ce rendez-vous de la convivialité.

Un buffet en plein air sera offert sur la place St-Roch ou nous retrouverons dès 8 heures pour former les équipes.
Toutes les bonnes volontés sont appréciées, vous pouvez participer de différentes manières.

Renseignements et inscriptions à la mairie de Scolca :
04.95.38.20.27 – email : mairiedescolca@yahoo.fr ou casacumunascolca@gmail.com

Sécurité incendie et débroussaillement, les règles

débroussaillement : un geste vital, une obligation légale

Le débroussaillement règlementaire est une obligation légale. Il permet de protéger les personnes et les biens et facilite et sécurise la lutte contre les feux.

Pourquoi débroussailler ? En cas d’incendie, un espace « propre » permet de :

  • diminuer la puissance du feu,
  • réduire les émissions de gaz et de chaleur,
  • faciliter l’intervention des services de lutte et améliorer leur efficacité. 

Se protéger par le débroussaillement

C’est un geste vital.

Une protection individuelle et collective

Débroussailler autour d’habitations ou d’installations de toute nature (camping, chantier, etc…) permet de réduire considérablement la puissance du feu, de limiter son impact sur les bâtiments et installations diverses et de permettre une intervention facilitée des services de lutte.
C’est ainsi qu’un secteur urbanisé bien débroussaillé mobilisera moins les services de lutte en protection passive et permettra leur redéploiement pour l’attaque des feux dans le milieu naturel.

C’est une obligation légale

L’obligation de débroussailler est fixée par le code forestier (art L.131-10) et par les arrêtés préfectoraux n° 2012338-004 du 3 décembre 2012 pour le département de la Corse-du-Sud et n° 2008-336-1 du 1er décembre 2008 pour le département de la Haute-Corse.

Des procès verbaux sont éventuellement dressés aux propriétaires qui ne donnent pas suite aux injonctions qui leurs sont faites, par les agents assermentés des DDTM et de l’ONF, ainsi que par la gendarmerie et les maires des communes.

En plus de la sanction du feu ces propriétaires s’exposent à :
 une contravention dont le montant peut s’élever à 1 500 € ;
 une mise en demeure de débroussailler et une amende de 30 € par m2 soumis à obligation.

En pareils cas, les travaux de débroussaillement peuvent également être réalisés par les communes ou par l’État à la place des propriétaires après mise en demeure.

Il s’agit d’une procédure d’exécution d’office.
Les frais engagés sont à la charge des propriétaires et recouverts par les services fiscaux.

Une opération de ce type a été conduite en Corse du Sud par les services de l’État en 2010.

A l’expérience, les frais mis à la charge du propriétaire, s’avèrent très supérieurs à ce que celui-ci aurait dépensé en réalisant les travaux lui même. En effet, au coût des travaux s’ajoute l’amende ainsi que les divers frais de justice et de notification par huissier, préalables à leur réalisation.

Aucun propriétaire n’a donc financièrement intérêt à ce que la puissance publique soit amenée à réaliser des travaux d’office